juillet 3, 2020

Le petit-fils de  » El Chato  » dans un documentaire sur le journal  » Espagne  » à Tanger

Le petit-fils de « El Chato » dans un documentaire sur la « Espagne » journal à Tanger

Un documentaire sur le Tanger journal Españune  est filmé  , réalisé par le journaliste Fernando Santiago, et qui présentera les témoignages d’historiens, d’enquêteurs, de membres de la famille et de quelques survivants qui travaillaient pour le journal.

 

http://4.bp.blogspot.com/-4hZz1B78kCI/VZ5ptXPO0DI/AAAAAAAA3FE/8rqPGf7Xpsk/s400/DSC_0001.JPG

L’écrivain et chercheur Chema MenéNDez, interviewé pour le documentaire. Agence photo Febus.

Bien que l’écrivain Chema Menéndez a déjà terminé un documentaire sur le Espagne journal   de Tanger qui verra bientôt le jour, au Centre international de presse de Madrid, il a été interviewé pour un autre documentaire qui traite curieusement aussi du héraut précité.

Lors de son interview, MenéNdez a rappelé l’importance de ce journal, l’origine, selon lui, du journal « transition journalistique », c’est-à-dire de la lutte anti-franquiste dans la presse espagnole et de l’importance de son grand-père, dans toute cette affaire, depuis laquelle fut son plus grand partisan, à une époque de dictature où l’on a été abattu pour beaucoup moins. 

Ce documentaire est réalisé par le journaliste Fernando Santiago, collaborateur de  El Diario de Cádiz ,  Radio Cádiz , des programmes  La Mirilla  et  La Hora de Andalucíune  sur Canal Sur, directeur du  Café programme del Correo  de 8 Télévision et chef du service vidéo du Conseil provincial de Cádiz, avec plus de 250 documentaires derrière, et a le soutien du CáAssociation de presse diz et le Conseil provincial de cette ville.

Le documentaire susmentionné présentera également des témoignages de premier ordre comme, par exemple, celui de Bernabé López García, professeur d’histoire et expert des questions de Tangerine, Domingo del Pino, écrivain, journaliste, chercheur et grand connaisseur de l’histoire de Tanger et quelque survivant de l’écriture du journal comme c’est le cas de Manuel Cruz Fernández, directeur du héraut au moment où les autorités marocaines ont forcé, en 1971, sa fermeture.

LIS  Quels sont les somatotypes du corps humain

Il semble donc que, petit à petit, et grâce, entre autres, au travail du petit-fils de « El Chato » le journal  Españune  de Tánger commence à devenir de plus en plus connu, quelque chose qui n’aurait jamais dû arriver car il est l’un des plus importants pour comprendre l’histoire du franquisme et de son idiosyncrasie.

 

http://2.bp.blogspot.com/-sZof1BmhhU4/VZ5x-_zgUNI/AAAAAAAA3FU/m0QcTjORSvs/s400/DSC_0010.JPG

Chema Menéndez à un moment de l’entretien. Photo Febus.

 

http://2.bp.blogspot.com/-lNI4uqOlYTc/VZ5yc3gBkmI/AAAAAAAA3Fc/EWhpmyPV3os/s400/DSC_0012.JPG

Un autre moment de l’enregistrement. Photo Febus.

 

http://3.bp.blogspot.com/-hJOHbI0daEQ/VZ5yyjba0dI/AAAAAAAA3Fk/Jhz-J3TDG4k/s400/DSC_0016.JPG

L’équipe documentaire avec Fernando Santiago, à la tête, et le petit-fils de « El Chato ». Photo Febus.

 

L’autre documentaire du journal « Espagne » à Tanger qui sortira prochainement. Sur la photo, nous voyons Núñez, Cohen, « El Chato », Corrochano Jr., Coello, Pereda et Garcíun pasteur.